Chevelure lumineuse

Dans un bus parisien, cette jeune fille absorbée dans ses pensées me saisit. Je vois une sculpture, je la smartphone pour m’en souvenir. Sa plastique me projette dans ma propre adolescence. Période de troubles et de turpitude. J’entreprends alors une nouvelle série de luminaires. Assemblage aérien fait d’ardoise, de cordon de coton, de corde de piano.

Cheveux abat-jour,

Lumière énergie,

Lumière pensée,

Lumière espoir…